Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fondation de Marseille

22 Novembre 2010, 18:21pm

Publié par AF Provence

Marseille est la plus ancienne ville de France. Plutôt que de ne garder comme image de notre ville que son équipe de foot, ses écharpes et ses T-shirts « Marseille indépendante » ou « fiers d’être marseillais » où l’on ne se réfère qu’aux performances de l’OM, je vous invite à nous plonger dans un passé bien différent, celui qui vit naître la ville de Marseille.

 

 

pentecontoreNous sommes à l’été de l’an 600 av.JC. Deux navires grecs à cinquante rameurs, les pentécontores, longent l’actuelle pointe du phare et pénètrent dans la passe qui conduit à l’anse du Lacydon, notre Vieux Port. Sur un ordre bref, les rameurs ralentissent puis relèvent leurs avirons. Les jeunes gens contemplent le site de leur future cité, et sont charmés par la beauté du lieu, qui leur rappelle leur ville de Phocée.

 

L'expédition vient en effet de la cité ionienne de Phocée,située sur les côtes d'Asie mineure, actuellement turques. Mais pourquoi ces jeunes Phocéens ont-ils choisi un site situé à plus de 2000 kilomètres de leur cité natale? Leur eventure personnelle s'inscrit dans un double mouvement: celui de la colonisation grecque en général, et celui de Phocée en particulier.

 

Le mouvement colonial grec commence au milieu du VIII° siècle avant notre ère: les cités de Grèce et d'Asie mineure deviennent une base de départ pour la fondation de nouvelles cités tout autour de la Méditerranée. Ces nouvelles cités, qui le plus souvent devenaient politiquement indépendantes de leur métropole, pour ne garder avec elle que des liens culturels et parfois commerciaux, étaient fondées en raison de poussées démographiques qui ne permettaient plus d'assurer le ravitaillement de la population. Ainsi, sous le commandement d'un ou plusieurs oikistes, une flotte de jeunes gens partaientfonder une nouvelle cité pour soulagerleur mère patrie d'un excédent de bouches à nourir, après qu'une expédition de reconnaissance leur eut indiqué un endroit favorable.


Ainsi Phocée, célèbre cité grecque d'Asie mineure, avait déjà participé à cette aventure en fondant Lampsaque sur les côtes dela Mer Noire. Mais les côtes voisines étant déjà occupées, il fallait chercher ailleurs. C'est pourquoi les Phocéens se tournèrent vers la Méditerranée occidentale. On se rendit donc au temple d'Ephèse, pour savoir si les dieux favoriseraient l'entreprise, sans quoi rien ne pouvait se faire. Or Artemis approuva l'entreprise, et les Grecs purent donc partir avec à leur tête deux chefs: Samos et Protis, cent rameurs, l'équipage, uniquement composé d'hommes, et une prêtresse d'Artémis (à laquelle on ne devait pas toucher!).

La légende nous rappelle que la fondation de Marseille fut pacifique. Lorsque les Grecs arrivèrent, ils furent confrontés aux autochtones: des Ligures, peuple vigoureux. Justin, écrivain latin du II° siècle avant Jésus Christ nous décrit ainsi la scène:

jpg_La-fondation-de-Marseille.jpg"Ils allèrent solliciter l'amitié du roi des Ségobriges, appelé Nann, sur le territoire duquel ils désiraient fonder une ville. Par hasard, cejour-là, le roi était occupé aux préparatifs du mariage de sa fille Gyptis, que, selon la coutume de son peuple, il se disposait à doner en mariage à un gendre choisi pendant le repas. Anisi, alors que tous les prétendants invités aux noces étaient présents, les hôtes grecs sont conviés au repas. Ensuite, la jeune fille est introduite, et, lorsque son père lui demande d'offri de l'eau à celui qu'elle a choisi pour mari, elle laisse de côté tous les prétendants, et, setourant vers les Grecs, elle offre de l'eau à Protis qui, d'hôte devenu gendre, reçut de son beau-père un terrain pour fonde une ville. Marseillefut ainsi fondée près de l'embouchure du Rhône, dans un golfe écarté, comme dans un coin de mer."

 

Aristote, dans sa Constitution des Marseillais, évoque la même histoire. Telle est donc bien la légende que les Grecs de Phocée ont voulu laisser à leurs descendants, exemple de fondation pacifique (rare dans l'Antiquité), fondée sur l'accueil, l'hospitalité et le mariage.

Le mariage, signe d'alliance entre familles aristocratiques, est particulièrement important lors de la fondation de colonies comme Marseille: il faut des femmes à ces nouveaux colons, qu n'en n'ont pas avec eux. On pourra ainsi opposer l'enlèvement des Sabines, où les femmes sont prises de force, au mariage lubrement consenti entre Gyptis et Protis, qui révèle l'intégrité des Phocéens.

 

Marseille, baptisée ainsi en référence au fleuve Massalia coulant non loin, est donc une ville fondée par des colons grecs en quête d'un nouveau territoire, bâtie non dans le sang mais sur le mariage.

 

Contre ceux qui font de Marseille la ville de l'immigration, du mélange des peuples et du cosmopolitisme, il faut rétablir la vérité historique: fruit de l'alliance des Grecs et des Ligures: des Hellènes et des Celtes, Marseille est une ville européenne.

 

Tel est notre héritage, et nous pouvons en être fiers.

 

 

 

Commenter cet article