Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Derrière le voile de l'Islam, où va le monde ?

27 Septembre 2006, 14:14pm

Publié par JRP

Voir les commentaires

Rentrée militante pour les JRP !

25 Septembre 2006, 17:21pm

Publié par JRP

  Les jeunes royalistes de Provence ont effectué leur rentrée militante.

Après une vente à la criée dominicale -chose qui n'avait pas été pratiquée à Aix depuis des lustres-, nous nous sommes rendus à l'hommage national aux harkis organisé autour de la stelle qui leur est dédiée.

Présence remarquée puisque nous étions tout simplement les seuls jeunes.

Jeune provençal attaché à tes racines et à ton identité; jeune patriote qui ne supportes plus de voir notre nation multiséculaire s'enfoncer jour après jour, rejoins-nous !

----------

J.R.P.

www.provence-royaliste.com

provence.royaliste@gmail.com

---------

Voir les commentaires

Hommage au général Charette

12 Septembre 2006, 12:43pm

Publié par JRP

  

 Le 3 mars dernier, nos amis nantais de l'Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire rendaient hommage à un des héros de la lutte contre l'oppression révolutionnaire en Vendée.

 

 
 
Voir l'histoire de François-Athanase Charette de la Contrie.

Voir les commentaires

Les royalistes sont de retour sur leurs terres!

10 Septembre 2006, 12:25pm

Publié par JRP

  Les JRP saluent la création d'une nouvelle section royaliste à Versailles. Nous apportons tout notre soutien à ces néo-chouans qui ont fait le choix du militantisme. Bon vent à eux!

  

    Des royalistes à Versailles ? Cela semblait on ne peut plus logique tant la ville est un symbole de la monarchie et son château le joyau de l’épopée royale. Ce n’est pas la présence de royalistes sur Versailles qui est surprenante, mais plutôt leur absence qui est un vide insupportable.

   C’est pour combler ce vide que la Fédération Royaliste Versaillaise est constituée, afin de permettre aux royalistes de réinvestir ce lieu symbolique du pouvoir royal, car Versailles sans une « garde royale » ne saurait être Versailles...

http://versaillesroyaliste.hautetfort.com/

Voir les commentaires

Polémique sur la colonisation, encore et toujours...

8 Septembre 2006, 14:54pm

Publié par JRP

    Cette fois-ci c'est au Petit Robert que s'en prennent deux professionnels de l'anti-racisme que sont Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) et le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), exigeant le retrait de l'édition 2007 du fameux dictionnaire. En cause sa définition des mots "colonisation" et "coloniser" qui semblerait, horresco referens, leur donner un aspect positif et appréciable.

   Cette polémique est dans la droite ligne de plus de 20 ans de revendications communautaires suivies d'autant de repentances et d'autoflagellations. On peut analyser la question à deux niveaux.

  Sur le plan historique, nous aurions tendance à croire, à la suite d'un Jacques Marseille ou d'un Jean Sévilla, que la colonisation, française en particulier, a couté plus cher à la métropole qu'elle ne lui a rapporté, et que son oeuvre a été largement bienfaisante (construction d'écoles, de routes, d'hôpitaux, disparition de l'esclavage, etc.) et a permis de mettre en valeur un patrimoine jusque-là timidement "exploité".

  Sur le plan politique maintenant. L'on pourrait éventuellement considérer qu'historiquement la colonisation a été une chose immonde et abjecte. L'on pourrait en penser tout le mal que l'on souhaite. Pourtant, il y a une absurdité politique de fond à laisser prospérer voire entretenir ce genre de polémiques, lorsque des millions d'ex-colonisés vivent sur notre sol. C'est un volet de la politique d'intégration, en fait de la non-politique. Il faudra qu'un jour, nos dirigeants nous expliquent à quoi les masses d'étrangers, notamment des anciennes colonies, sont censés être intégrées. A l'idéologie des droits de l'homme? à la démocratie ? A la France ? Mais à la France ce n'est pas possible puisqu'on ne cesse de leur répèter qu'elle est une nation barbare qui n'a eu de cesse de faire souffrir leurs ancêtres.


Voilà l'essence de cette non-politique suicidaire et criminelle de non-intégration que les gouvernements successifs ont mené depuis plus de trente ans: on ne gagne pas le respect en courbant l'échine.

Les Jeunes Royalistes de Provence appellent à la dissolution des officines communautaristes professionnelles du racisme anti-français telles que le Mrap et le Cran. A tout le moins, nous réclamons la suppression de leurs subventions publiques.

Voir les commentaires

Aix-en-Provence

4 Septembre 2006, 14:47pm

Publié par JRP

Aix-en-Provence

de Gaston Charbonnier « rêver sa vie vivre son rêve »


Je t’ai revue enfin, belle cité dormante
Qui dans tes bras fervents berce le souvenir,
Des ombres du passé pure et jalouse amante
Dont le cœur ne saurait faillir !

Pris au charme profond des heures disparues
Insensible aux assauts du progrès inconstant,
Ton visage demeure au long des vieilles rues
Immuable à travers le Temps.

En toi rien n’a changé, pas un arbre, une pierre,
Tu restes dans un rêve éternel et très doux,
L’âme mélancolique à l’ombre des paupières,
En murmurant « souvenez-vous ».

Tu rêves dans ta pompe et dans ta solitude,
Toute chose en ta vie aux gestes cadencés,
Où dans le grand silence, un silence d’étude,
S’élèvent les voix du passé…

Moi, je songe au bord frais d’une de tes fontaines
Qui mouille, en bruissant, la mousse d’un rocher,
Et c’est comme l’écho d’une époque lointaine
Qui dans son flux vient s’épancher.

Tes vieux hôtels ont su garder, fiers et sans rides,
Leurs fronts sculptés, leurs arabesques, leurs rinceaux,
Les muscles contractés de leurs cariatides,
Leurs chimères, leurs lionceaux…



Oui, vous voici, dressant vos hautaines façades,
Hôtel de Ribbe, ou d’Espanet, aux purs décors.
Vos beaux pilastres corinthiens, Lestang-Parade,
Surgissent des grands siècles morts !

Vos salons lambrissés, magnifiques et vastes,
Fleurent l’iris, l’étoffe ancienne, le vieux bois,
Et ce parfum discret accueille en votre faste
Les pèlerins de l’Autrefois.

Vous souriez, charmant pavillon de Vendôme,
Fin et rythmé dans vos grâce, dans vos atours,
Dans ce parc vaporeux où glissent les fantômes
De mystérieux amours…

Lieu de calme, lieu de ferveur, lieu de pensée,
Rien ne trouble, Aix, la paix de ton recueillement.
D’une main de douceur tes minutes tissées
Coulent harmonieusement.

J’aime tes murs dorés, les toits aux roses tuiles
D’où pointent vers le ciel tes clochers vigilants,
Et ce rive léger que sèment par la ville
tes chèvres tintinabulant.


Mes souvenirs surtout s’émeuvent et font halte
Quand j’écoute vibrer au plus doux de mon cœur.
Le long des soirs, vos carillons, Saint Jean de Malte,
Et vos angélus, Saint Sauveur !…

De prière ennoblie et de fleur de lys ceinte,
Pensive et recueille en un demi sommeil,
Dans ton âme jamais l’âme ne s’est éteinte
De notre vieille France, et sous le gai soleil
Que verse la Provence à tes fils, ville sainte,
A pas égaux le temps chemine, et l’heure tinte
D’un son très pur, toujours pareil.

*Merci à Zorgzorg

Voir les commentaires