Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mimoun, un vrai Français

29 Juin 2013, 19:54pm

Publié par AF Provence

 Alain MIMOUN, qui vient de mourir à 92 ans, a vécu plus d’une vie.

Né le 1er janvier 1921 à Maïder en Algérie, Ali Mimoun Ould Kacha – son ancien nom – s’engage dans l’armée durant la deuxième guerre mondiale et fera au sein du 19e régiment du génie de Besançon ses premières courses à pieds.
A la fin de la guerre, après avoir frôlé l’amputation de la jambe gauche, Alain se spécialise dans la course de fond dès 1947 et remportera ses premiers titres de Champion de France.
Mais si le nom d’Alain Mimoun résonne encore en nous aujourd’hui, c’est surtout pour sa victoire lors du marathon Olympique de 1956 à Melbourne.
Né musulman, Alain Mimoun était un fervent catholique converti en 1955 après un pèlerinage sur les pas de sainte Thérèse de Lisieux.

*********************************************
Mimoun ne manquait jamais de remercier la France dans ses interviews

En décembre 2012, alors qu'il était invité par le maire de Bouvines, la ville de la célèbre victoire du roi Philippe-Auguste en 1214, voilà l'article qui avait relaté cette jolie journée!(publié le 06/12/2012 sur le site de La Voix du Nord)

***

Bouvines vient de connaître un choc de titans.
Alain Mimoun s'est arrêté sur les terres de Philippe-Auguste !


http://www.lavoixdunord.fr/sites/default/files/articles/ophotos/20121206/493375805_alain-mimoun-je-remercie-dieu-d-etre-ci-421316.jpg
Il a 92 ans, il arrive à petits pas au bras du maire de Bouvines, Alain Bernard, dans une conférence organisée par l'association Citéphilo, qui a réuni des philosophes et des marathoniens sur une question fondamentale :

« Au fait, qu'est-ce qui nous fait courir ? »

Il s'installe, il prend le temps de téléphoner à son épouse : « Je vais bien, ne t'en fais pas, je suis bien arrivé ». Il cherche ses lunettes, son discours. On lui demande une photo, alors il se prête à l'exercice. Il est à Bouvines et il le sait. Il fait le « V » de la victoire. Celui qu'il a jeté à la face du monde le samedi 1er décembre 1956, à 15 h 13 exactement, lorsqu'il a remporté par surprise le marathon olympique de Melbourne. « Ce jour-là, lance-t-il toujours de la même petite voix haute, sous le drapeau,j'ai pleuré sans larmes... » Tout au long de la carrière d'Alain Mimoun, il faut bien s'en rendre compte, il lui est arrivé des dizaines de fois de ne plus avoir une seule goutte d'eau dans le corps. Mais il a toujours eu le drapeau français fiché dans le coeur ! « Je remercie Dieu, clame-t-il, d'être citoyen d'un si beau pays ! ». Et dans la foulée, qu'il a longue et majestueuse, on le sait, il ne l'envoie pas dire, toujours à Bouvines, là où on évoque un premier sentiment de nation France :
« J'ai le sentiment, moi, que le peuple français ne mérite pas son pays !».

Autour d'Alain Mimoun et de l'animateur de la soirée, Jean-Michel Hennebelle, le philosophe Guillaume Leblanc et l'écrivain Jean-Louis Ezine ont longtemps débattu des vertus et des contraintes de la course à pied.
Le champion olympique n'a rien dit pendant le débat.
Sans le vouloir vraiment, l'assistance l'a laissé dans sa légende. Des photos en noir et blanc, pour nous. Des moments de couleur intense, pour lui !

Jusqu'au moment où il a laissé tomber : « Qu'est-ce qui me fait courir ? L'amour de la France ! » • E. D. (CLP)

****

Il disait aussi:

"J'ai donné mon sang pour la France et j'ai arraché quatre médailles pour elle.
Honnêtement, ce qui me peine un peu, c'est le sentiment que, parfois, le peuple français ne mérite pas son pays.
J'ai fait dix fois le tour du monde, pour moi rien ne vaut la France.
Quand le drapeau tricolore a été hissé à Melbourne, j'ai pleuré sans larmes tellement j'étais déshydraté, ça m'a fait mal.
Pour moi, la France, c'est la plus belle fille du monde avec, en plus, quelque chose de sacré, comme une atmosphère de sainteté."

http://static1.purepeople.com/articles/8/12/36/88/@/1168317-french-runner-and-olympic-marathon-620x0-1.jpg

Voir les commentaires

Lettre à Nicolas, prisonnier politique

25 Juin 2013, 23:05pm

Publié par AF Provence

http://www.jolpress.com/sites/default/files/styles/homepage_teaser_actu/public/field/image/nicolas.jpg

 

Lettre à Nicolas, prisonnier politique

à M. Nicolas BERNARD BUSS,

404 247 // D-4, M.A de Fleury, 7, Avenue des Peupliers, 91 700 FLEURY-MEROGIS

Le 22 juin 2013

Bien cher Nicolas,

Ton incarcération est une honte pour ce gouvernement en particulier et pour le système politique qui nous est imposé plus largement depuis plus de 200 ans.

Honte pour ceux qui ne cessent de nous parler de démocratie et qui nous donnent des leçons de tolérance du haut de leurs certitudes recuites de haine et de mépris.

Mais c’est aussi une gloire. Gloire de la jeunesse que tu incarnes, cette jeunesse de France qui veut rester debout devant le déferlement d’ignominies et de violences du régime. Gloire de la jeunesse qui accepte d’aller au sacrifice pour ensemencer le printemps qui refleurira la France.

Les brutes qui nous gouvernent ne peuvent imaginer ce dont la jeunesse est capable et comment ceux mêmes, qui approchent ou dépassent la soixantaine à grands pas, se sentent revigorés par la mystérieuse recouvrance d’une jeunesse renouvelée.

C’est à toi que nous le devons Nicolas, à toi et à tes camarades, que tu entraînes dans ton sillage libérateur.

J’en suis presque à louer tes persécuteurs qui croient incarner le progrès , la raison, l’intelligence en somme, mais qui sont en réalité totalement incultes, refusant toutes racines, privés de la culture la plus authentique, celle du cœur. J’en suis presque à les remercier, car à travers toi, leur sectarisme et leur brutalité révèlent la capacité d’héroïsme, de générosité et de don de soi de notre jeunesse.

« Sommes la jeunesse de France messieurs » ! Disait Charrette à ses hommes. Aujourd’hui, c’est toi qui incarnes cette jeunesse et nous sommes des centaines de milliers de ce beau pays à te regarder et te suivre.

Tiens bon mon camarade, nous ne t’abandonnons pas, nous sommes à tes côtés, nous ne lâcherons rien.



Olivier Perceval, Secrétaire Général de l’Action française

Centre Royaliste d’Action française,

10 rue Croix des petits Champs, 75001 Paris

Voir les commentaires

Les intellectuels se mobilisent pour la libération de Nicolas

21 Juin 2013, 10:31am

Publié par AF Provence

« Nous exigeons la libération immédiate de Nicolas »
nicolas
Jérôme BESNARD, essayiste,

Gilles BOURDOULEIX, député-maire de Cholet,

Christine BOUTIN, ancien ministre,

Christophe BOUTIN, professeur des Universités,

Matthieu COLOMBANI, délégué général du PCD,

Chantal DELSOL, philosophe, membre de l’Institut,

Renaud DOZOUL, architecte et essayiste,

Jérôme DUBUS, secrétaire national de l’UMP,

Falk van GAVER, essayiste,

François GUILLAUME, ancien ministre,

Jacques de GUILLEBON, essayiste,

François LEBEL, maire du 8e arrondissement de Paris,

Gérard LECLERC, journaliste et écrivain,

Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement de Paris,

Geoffroy LE JEUNE, journaliste,

Jean-Marie LE MENE, président de la Fondation Lejeune,

Théophane LE MENE, chroniqueur,

Jean-François MATTEI, philosophe,

Olivier MAULIN, romancier,

Charles MILLON, ancien ministre,

Frédéric ROUVILLOIS, professeur des Universités,

Guillaume de THIEULLOY, historien,

Denis TILLINAC, écrivain,

David-Xavier WEISS, secrétaire national de l’UMP…

déclarent :

« Nicolas, 23 ans, a été arrêté dimanche 16 juin à Paris en marge d’une manifestation pacifique critiquant le Président de la République. Nicolas dort depuis le 19 juin en prison, à Fleury-Mérogis, après avoir été condamné en comparution immédiate à deux mois de prison ferme. La place de Nicolas, parfaitement inséré dans la société et membre du mouvement pacifique des « Veilleurs » n’est évidemment pas en prison. Les sentences liées à des prises de positions politiques n’ont pas leur place dans la patrie des Droits de l’homme. En attendant que la justice puisse réétudier son dossier, les signataires de cet appel, au-delà de leurs divergences politiques, intellectuelles ou spirituelles, demandent sa remise en liberté immédiate. »

Voir les commentaires

COMMUNIQUÉ DE L’ACTION FRANÇAISE : NICOLAS, PRISONNIER POLITIQUE

21 Juin 2013, 07:49am

Publié par AF Provence

nicolas

Quand le sectarisme le dispute à la haine.

On ne cesse de le répéter, nous sommes sous le joug d’un Etat totalitaire qui utilise la justice comme une arme de répression. Il ne suffisait pas que les « inspecteurs la bavure » sévissent sur nos trottoirs, matraquant et gazant tout ce qui de près ou de loin ressemble à un manifestant anti-Taubira.

Maintenant on est passé au degré supérieur : vous êtes patriote, vous êtes catholique, allez tout droit en prison.

La justice, comme son nom l’indique est censée analyser les situations, examiner le contexte, être juste quoi. Non, ça c’est fini, c’était avant. Le changement c’est maintenant.

Nicolas , jeune homme de 24 ans en marge de la manif devant M6, sans casier judiciaire, a eu le malheur de prendre la fuite devant une dizaine de flics armés de « tazer » et de matraques, et de se réfugier dans un restaurant. Il a été frappé à terre devant les clients et le propriétaire du commerce horrifiés.

Comme il fallait justifier d’une telle violence complètement gratuite il a été déféré et jugé. Deux mois de prison ferme et une amende.

Tandis que pratiquement dans le même temps, la bande qui a attaqué le RER D et dévalisé les voyageurs était relaxée ! Si on ne voit pas que notre justice s’intéresse plus au délit d’opinion qu’à la délinquance, que notre république a remplacé nos juges par des accusateurs publics, c’est que ce régime de terreur a déjà fait son œuvre dans les esprits, devenus lâches, résignés ou contaminés par la haine distillée par le pays légal.

Désormais, les choses sont claires. Il n’y a plus d’Etat, plus de justice, une police de « tontons Macoutes ». On n’attend plus que Duvalier pour oindre notre président normal.

Nous disions résistance et on nous disait outranciers.

Mais ils ne voient pas le vol noir du corbeau sur nos plaines, ils n’entendent pas le cri sourd du pays qu’on enchaîne.


Le Centre Royaliste d’Action Française

 

SOUTENONS NICOLAS

Nous donnons rendez-vous à tous nos militants, adhérents et sympathisants, le dimanche 23 juin à 20h00, place Dauphine, pour manifester notre soutien à Nicolas et condamner la repression politique.

En attendant signez la pétition pour sa libération : http://www.soutien-nicolas.com/

Voir les commentaires

Harlem Désir n'a pas voulu discuter avec les Aixois

20 Juin 2013, 23:14pm

Publié par AF Provence

Communiqué de LMPT13 :

"La Manif pour tous 13 s’est mobilisée à Aix en Provence pour accueillir Harlem DESIR qui harlem desir à aixvenait « dialoguer » avec une population… filtrée par un imposant service d’ordre du PS. Autant dire qu’on a dialogué entre socialistes. Cela n’a pas empêché près d’une centaine de manifestants de la manif pour tous de l’accueillir aux portes de la réunion avec tambours, trompettes, fumigènes, tee shirts, drapeaux et banderoles pour demander la libération de Nicolas et l’abrogation de la loi Taubira.

Bloqués par le service d’ordre du Parti Socialiste qui interdisait l’accès au trottoir, les manifestants ont été contraints d’occuper la voie publique, provoquant un énorme embouteillage dans le quartier des Facultés et un retard de 30 minutes à l’arrivée du Premier Secrétaire du PS. A noter l’accueil sympathique des automobilistes et chauffeurs de bus qui, bien que bloqués, ont manifesté leur sympathie envers les manifestants. Harlem DESIR a pu constater de visu malgré la fumée… qu’à Aix et dans les Bouches du Rhône ON NE LÂCHE RIEN !"


Et félicitations aux militants de l'AF-Provence et du Printemps Français présents à catte opération!

Voir les commentaires

Le camp de formation de cet été

11 Juin 2013, 07:30am

Publié par AF Provence

L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DE L’ACTION FRANÇAISE ?

UN IMPÉRATIF POUR TOUS LES JEUNES PATRIOTES de 16 à 25 ans.

ET COMME L’ACTION FRANÇAISE A PENSÉ À VOUS,

IL VOUS SUFFIT DÉSORMAIS D’UN SIMPLE CLIC POUR VOUS INSCRIRE !

 


Le Camp Maxime Real del Sarte (CMRDS) 2013,

l’université d’été d’Action française,

se tiendra du 25 au 31 août

au château d’Ailly, dans le pays roannais.

 


Il traitera du thème suivant : "Reprendre le pouvoir".

 


http://www.actionfrancaise.net/wp-content/uploads/cmrds/cmrds_2013.jpg

 

 

POUR S'INSCRIRE EN LIGNE DÈS MAINTENANT
ou télécharger le bulletin d’inscription,

  cliquer ICI.


Voir les commentaires

Le Café Actualités de juin à Aix

8 Juin 2013, 23:25pm

Publié par AF Provence

Le prochain café d'actualités d'Aix-en-Provence se tiendra exceptionnellement le mardi 11 juin au café « le festival », cours Mirabeau, sur le thème suivant :

LA CHINE ET NOUS.

NOUVEAU REGARD SUR L'EMPIRE DU MILIEU

Intervention de Luc RICHARD,
ancien correspondant de l’hebdomadaire Marianne à Pékin, rentré depuis peu d'un nouveau voyage en Chine.
Luc RICHARD parle mandarin et a parcouru les coulisses de la Chine (Tibet-Himalaya…). Il a publié de nombreux articles et  livres parmi lesquels :
- « Pékin 2008. Dans les coulisses de la Chine » en collaboration avec Philippe Cohen. Éditions des mille et une nuits.
-« La Chine sera-t-elle notre cauchemar ? Les dégâts du libéral communisme en Chine » édition des mille et une nuits.

Accueil à 18:45. Intervention suivie d'un débat animé par Antoine de Crémiers à 19:00 précises jusqu'à 20 h 30.
Entrée libre. Participation sous la forme d'une consommation.
Renseignements : 06.16.69.74.85.

 

La réunion sera exceptionnellement suivie d'un DÎNER AMICAL de clôture de l'année (environ 25 euros par personne).

Renseignements et inscriptions: 06.16.69.74.85

Merci aux personnes intéressées de bien vouloir s'inscrire dès que possible.

 


Voir les commentaires

Et maintenant, QUE FAIRE ?

7 Juin 2013, 22:56pm

Publié par AF Provence

On l’a dit, le combat mené par la France des valeurs contre le mariage homosexuel révèle une vivacité et un esprit de résistance d’une bonne partie de la jeunesse de notre pays et plus largement des familles, ce qui en fait une mobilisation pluri générationnelle.

La répression sauvage qui s’est abattue sur ces français habituellement silencieux révèle, non seulement l’importance des enjeux par la force de la mobilisation d’une France décomplexée mais encore le trouble de nos adversaires jamais avares de formules assassines qui ont déversés par la force des matraques et par des propos sur les réseaux sociaux et autres médias, un torrent hallucinant de haine et de ressentiment, ce qui laisse augurer de l’ambiance des prochains mois.

Bien sûr, il ne faut rien lâcher, mais il faudra faire preuve à l’avenir d’imagination et de créativité pour organiser la résistance dans tout le pays. Le « Printemps Français » est un exemple, mais il existe de nombreuses organisations, comme les veilleurs, les mères veilleuses, mais aussi les mouvements et groupes patriotiques que l’on voit renaissants aujourd’hui, des associations laïques et confessionnelles, lesquels semblent converger vers le même but : Combattre le totalitarisme rampant et redresser le pays par la primauté des valeurs constitutives de l’humain.

De l’autre côté la révolution semble avoir repris son cours. Tous les voyants sont au rouge : Sectarisme et autoritarisme d’état, Idéologies de la déconstruction dans nos écoles primaires, voire maternelles, poursuite accélérée du « grand remplacement » dénoncé par Renaud Camus, dans un pays qui atteint un taux de chômage record, renonciation à la souveraineté monétaire, économique et politique pour sans doute mieux se consacrer à l’application d’une idéologie suicidaire, stigmatisation outrancière des oppositions, refus du dialogue.

Face à cela, le pays doit entrer en résistance, mot qui fait bien sûr horreur à notre président normal, comme à quelques évêques toujours en retard d’une guerre.

Alors que l’on nous rebat les oreilles avec la démocratie, on refuse une demande de référendum avec 700 000 signatures et on fait voter à marche forcée par un parlement désormais minoritaire en termes de réelle représentativité et en dépit de manifestations monstres, des lois qui s’en prennent aux fondements de notre société.

Nos sectateurs ne voient toujours pas qu’ils ont réveillé une force française qui coulait comme la lave dans les profondeurs de la terre et qui pourrait bien se muer en volcan furieux. Avec les cadres de l’AF d’abord, et nos partenaires les plus constructifs ensuite, nous allons proposer une réflexion cet été et à la rentrée, dans la perspective d’une mise en place d’un dispositif capable de fédérer cette force.

Un genre de « conseil national de la résistance » s’appuyant sur la révolte spontanée de ceux qui sont le sel de la terre de France.

La république se meurt d’avoir renié la France, débranchons les tuyaux.

Olivier Perceval, secrétaire général de l’Action française

Voir les commentaires

Hollande en fanfare à Marseille

5 Juin 2013, 06:57am

Publié par AF Provence

Le président Hollande a été bien reçu par les opposants à la loi de dénaturation du mariage. La circulation a été bloquée devant le Pharo, causant un bel embouteillage autour du Vieux-Port.
Il faut surtout féliciter les jeunes militants d'Action Française qui ont réussi à se hisser sur le toit du nouveau musée Regards de Provence, l'ancienne consigne sanitaire, situé à proximité du MuCEM pour y déployer une banderole. 
 
 

Voir les commentaires