Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Spectacles blasphématoires : communiqué de l’Action Française

30 Septembre 2011, 00:22am

Publié par AF Provence

Spectacles blasphématoires : communiqué de l’Action Française



    Deux spectacles blasphématoires vont bientôt se succéder dans les théâtres de province et de Paris.

    Ces spectacles s’en prennent directement à la personne divine et humaine du Christ de façon provocante et ordurière.

    Au nom de la liberté artistique, il est désormais admis qu’on puisse mettre en cause avec des images et des paroles d’une violence inouïe ce qu’il y-a de plus sacré pour de nombreux français. Notons que de tels propos sur d’autres religions ou orientations sexuelles tomberaient immédiatement sous le coup de la loi.

    Devant la complicité bienveillante de l’oligarchie au pouvoir qui appelle « culture » ces contenus de toilettes publiques, l’Action française entend se substituer aux autorités de la république pour faire respecter notre civilisation millénaire dont la catholicité est la matrice originelle.

 

  Vous cherchez la bagarre ? Vous l’aurez…


Olivier Perceval 

Secrétaire général de l’Action Française



 

 

L'Action Française continue dans la ligne de la protestation déclenchée par l'AF-Provence contre une exposition anti-chrétienne qui avait eu à Avignon au printemps dernier (voir en cliquant ICI et aussi ICI).


Le communiqué du secrétaire général fait allusion à deux spectacles bien précis (précisions issues du site de Civitas):

- Le premier, intitulé "Golgota picnic", est prévu à l’affiche du Théâtre de Garonne à Toulouse du 16 au 20 novembre puis au Théâtre du Rond-Point à Paris du 8 au 17 décembre prochains.
Le metteur en scène Rodrigo Garcia prétend revisiter ici les Saintes Ecritures et parle d’approche "absolument impudique" destinée à présenter l’iconographie chrétienne comme l’image de "la terreur et de la barbarie".
Cela se traduit par un langage et des images obscènes. Le Christ est appelé ici "el puto diablo" et est comparé à un terroriste. Sa plaie ultime de crucifié est remplie de billets de banque. Des hamburgers jonchent le sol de la scène de spectacle pour parodier de façon grotesque la multiplication des pains. Et c’est nu que le chef d’orchestre italien Marino Formenti interprète au piano l’air des "Sept dernières paroles du Christ en Croix" de Haydn.


La vidéo ci-dessous donne une idée très partielle de cette cochonnerie.

 

 


- Le second spectacle blasphématoire est un opéra-théâtre intitulé "Sur le concept du visage du fils de Dieu". Cette "œuvre" de Romeo Castellucci sera en tournée européenne jusqu’en février 2012, notamment à Paris, au Théâtre de la Ville, du 20 au 30 octobre, et au Centquatre, du 2 au 4 novembre, à Rennes, du 10 au 12 novembre, et à Villeneuve-d’Ascq, au Théâtre La Rose des Vents les 29 et 30 novembre.
La succession de tableaux montre tour à tour un vieillard nu se torchant les fesses, des enfants caillassant le visage du Christ (avec des grenades factices pour faire plus vrai) puis le visage innocent de NSJC est attaqué de l’intérieur. Il est d’abord trituré, déformé comme par des mains et des pieds qui pousseraient la fine peau de surface. Ensuite on dirait qu’un grand couteau l’entaille, et de grandes coulures d’un brun-rouge évoquant plus les matières fécales de la scène précédente que le sang, se répandent sur lui, avant qu’un voile noir ne recouvre le portrait du fils de Dieu pour faire apparaître le mot de la fin : "You are not my shepherd" ("Tu n’es pas mon berger").

 

Pour les lecteurs de ce blog qui n'habitent pas dans les régions concernées, il est possible d'agir en envoyant une pétition (disponible en cliquant ICI) et en se préparant à la Manifestation Nationale contre la Christianophobie prévue samedi 29 octobre à Paris (18h).

Voir les commentaires

L'école à bout de souffle

29 Septembre 2011, 10:20am

Publié par AF Provence

    Lors de la grève et de la manifestation de mardi 27 septembre, les journalistes se sont précipités sur les enseignants du privé qui étaient dans le cortège. La présence de ceux-ci était la grande nouveauté de ce mouvement du corps enseignant.


Des problèmes identiques

   Les problèmes sont pourtant les mêmes dans le privé comme dans le public.

   Cette année, sur les 16.000 postes supprimés par le ministère, 1.428 l'ont été dans l'enseignement privé (soit un total de 4.600 en quatre ans). Dans l'Académie d'Aix-Marseille, 23 postes ont été enlevés alors que 1.100 élèves nouveaux ont été inscrits. Il est prévu d'en supprimer autant à la rentrée 2012. Les classes sont de plus en plus chargées, et plus chargées dans les établissements privés que dans le public. Les demandes d'inscriptions augmentent dans le Midi mais la loi interdit à l'enseignement privé de dépasser le quota de 18% Spelc Clunydu total national. Par contre, des suppressions d'emploi sont décidées en Bretagne. 

   M. Sarkozy a déclaré le jour de la grève: «les fonctionnaires ont un travail difficile mais ont un statut qui les protège». Mais les professeurs du privé ne sont pas concernés car ils ne sont pas fonctionnaires et se retrouvent au chômage si leur école ferme.

    La situation a atteint un tel niveau que, pour la première fois, un appel commun à l'action a été lancé par tous les syndicats de l'enseignement privé, de la CGT au réformiste SPELC (Syndicat professionnel de l'Enseignement Libre Catholique), majoritaire dans la région PACA.

    Comme la grève est très rare dans ce milieu, le taux de 25% de grévistes communiqué par le rectorat d'Aix-Marseille montre une exaspération inédite.

 


Une véritable souffranceSpelc affiche 

    L'ensemble des enseignants souffre d'un déclassement social, souffre de désorientation face à des directives ministérielles qui s'accumulent, souffre d'un travail de plus en plus contraignant (à l'école et chez soi) et souffre surtout de l'absence de finalités claires.

   L'école doit-elle servir à fournir des connaissances de base, à donner une culture, à réduire les inégalités, à se préparer au monde du travail, à réduire les inégalités sociales, à favoriser le métissage, à permettre l'intégration, à inculquer l'idéologie droitdelhommiste ou du gender?

   Visiblement, cela n'intéresse pas le président de la République quand il déclare: "Mon devoir de chef de l’Etat est d’abord de penser aux ouvriers, aux salariés et aux cadres qui sont lancés dans la compétition internationale et qui ont besoin du soutien de l’Etat". Très bien pour les travailleurs actuels mais comment préparer les suivants?

    Hormis les quelques écoles hors contrat, l'enseignement français souffre de ne plus savoir à quoi il doit servir, dans quel but il doit agir. Le système scolaire est à bout de souffle. Ne soyons pas complices de sa survie artificielle. Les générations futures ne doivent pas être massacrées.


   Comme l'écrivait Pierre BOUTANG en 1978 dans "Reprendre le pouvoir": "...Notre société n'a que des banques pour cathédrales ; elle n'a rien à transmettre qui justifie un nouvel «appel aux conservateurs»; il n'y a, d'elle proprement dite, rien à conserver. Aussi sommes-nous libres de rêver que le premier rebelle, et serviteur de la légitimité révolutionnaire, sera le Prince chrétien."


Voir les commentaires

Halte au racisme anti-blanc

28 Septembre 2011, 16:13pm

Publié par AF Provence

   Il est difficile d'avoir un créneau de liberté d'esprit dans la radio de France-Culture où le vent du politiquement correct souffle très fort. Certaines chroniques offrent toutefois un ton différent, ainsi qu'il en est avec François ROLLIN dans "Pain de campagne" (du lundi au vendredi de 13h27 à 13h30).

http://static.digitick.com/commun/images/upload/evenements/FRANCOISROLLIN_110.png

   Le blog lafautearousseau vient de relever son texte du 13 septembre dernier. Il évoque une anecdote personnelle démontrant le racisme anti-blanc qui a maintenant pignon sur rue. Et François ROLLIN s'indigne de la bien-pensance prônée par les professeurs de tolérance.


   A écouter, ré-écouter et à faire circuler:

 

 http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-4309691

Voir les commentaires

La rentrée se fait aussi ailleurs...

28 Septembre 2011, 10:38am

Publié par AF Provence

 

... A NICE

Les cercles du comté de Nice pour l'année 2011-2012 reprendront ce vendredi 30 septembre à 19h00.

Le lieu reste le même que l'an dernier: Librairie du Paillon 2 rue blason alpes maritimes-a10b9Georges Ville.
Au programme:
- Présentation du thème de l'année
- Présentation des nouvelles activités militantes
- Pot de rentrée
Venez nombreux!

 

Renseignements: nice.royaliste@gmail.com


 

... RENTRÉE DE L'ACTION FRANÇAISE A PARIS
L'Action française reçoit ses adhérents, militants et sympathisants pour sa armes Parisrentrée politique et militante le vendredi 7 octobre 2011 dans nos locaux à 19h00, 10 rue Croix des Petits Champs, 75001 Paris (M : Palais-Royal)

Olivier Perceval, secrétaire général de l'Action française, et Antoine Desonay, responsable des étudiants et lycéens d'AF Paris, prendront la parole.

Puis, nous pourrons partager un moment d'amitié autour d'un buffet.

Pour faciliter notre organisation, veuillez confirmer votre présence, ainsi que celles de vos proches au 06.35.50.50.68.

Voir les commentaires

Rendez-vous au cercle marseillais

27 Septembre 2011, 18:13pm

Publié par AF Provence

travailleurs-jouetsAprès les activités militantes publiques (voir ICI et ), les jeunes de l'Action Française-Provence reprennent également les réunions de formation.

La première soirée du cercle marseillais de formation aura lieu


SAMEDI 1er OCTOBRE à 18 h 30

au local habituel.


Le thème en sera  LE COMBAT SOCIAL.


Alors que les élections sénatoriales mettent le microcosme des notables politiques en émoi, la crise économique et financière frappe de plus en plus les travailleurs français. Les royalistes ont leur mot à dire pour redonner confiance à notre peuple.

 

Renseignements: afprovence@yahoo.fr

Voir les commentaires

Les mathématiques ont toujours raison

27 Septembre 2011, 10:28am

Publié par AF Provence

sénateurs   Dès que, après les élections de dimanche 25 septembre, la nouvelle composition du Sénat avec une majorité à la gauche a été connue, il a été amusant de voir les dirigeants de l'UMP se précipiter devant les caméras pour proclamer que les résultats étaient mathématiquement prévisibles.

   Effectivement, les grands électeurs qui votent aux sénatoriales sont surtout les élus des conseils municipaux et généraux qui sont à majorité de gauche.

    Patrick OLLIER a déclaré "il n'y a pas de poussée de la gauche, c'est mathématique, cela aurait pu être pire". Alain JUPPÉ a constaté: "il y a quelque chose d'assez mécanique dans tout cela". Et Jean-Claude GAUDIN a répondu à  "La Provence" : "Nous nous attendions effectivement à une forte poussée de la gauche, en raison de ses gains aux municipales de 2008 sauf à Marseille, aux dernières régionales, aux cantonales...".

    Pourtant, quelques jours auparavant, tous assuraient que la gauche n'aurait pas la majorité.

    Depuis les échecs du parti présidentiel aux scrutins municipaux et cantonaux, les sarkozistes n'ont rien fait. Ils font penser à cet électeur décrit par Charles MAURRAS dans "L'A F" du 2 janvier 1924:

"Un homme propre, un homme qui se respecte n'en fait pas (de la politique). Il laisse cela aux aventuriers, aux faméliques, aux profiteurs. Une fois tous les quatre ans, il consent (pas toujours, même pas souvent) à se déranger pour prendre part aux élections législatives qui font beaucoup de tapage dans le pays. Son bulletin mis dans l'urne, il se croise les bras et regarde venir. (...) Le mal échu, il s'arrache les cheveux: ah! si j'avais su!... Il ne sait pas et recommence.". En politique, il faut bouger. Mais bouger, ce n'est pas seulement voter.

    Quant ils ont bougé, les amis du président de la République n'ont pas choyé leur électorat. Ils ont agressé les nombreux maires sans étiquette en mettant en avant une réforme obscure et complexe des collectivités territoriales et de la taxe professionnelle.

    Cette politique a permis, comme l'a dit Arnaud MONTEBOURG: "la victoire d'une rébellion des territoires et des populations abandonnés par l'Etat".

    Vis-à-vis des élus locaux, l'attitude du gouvernement a été similaire à celle qui a été suivie envers les électeurs de SARKOZY depuis 2007. Elu sur des thèmes très à droite, le président de la République a tout fait pour faire plaisir à la gauche. Il a réussi à dégoûter ses partisans.

   Mais ceux-ci vont-ils être dégoûtés du système républicain?

Voir les commentaires

Collage à Marseille

26 Septembre 2011, 15:18pm

Publié par AF Provence

france-francais.jpgaffiches

affiches-tag.jpgCette semaine, les jeunes militants de l'AF Provence ont effectué leur premier collage de l'année, et ils s'en sont donnés à coeur joie!

Affiches, autocollants, tags ont recouvert les murs de la cité phocéenne.

Les monarchistes sont bien là et entendent le faire savoir!

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

On réfléchit à Aix

25 Septembre 2011, 17:40pm

Publié par AF Provence

Le Café Actualité d'Aix-en-Provence, animé par Antoine de Crémiers, reprend ses activités MARDI 5 OCTOBRE, à 18 h45, au Café le Festival, 67 cours Mirabeau.
Le thème en sera:


"Une rentrée sous haute surveillance:

printemps arabe, Syrie, Grèce..."


Ce Café est destiné à débattre sur les problèmes contemporains, vus surtout, mais pas uniquement, sous l'angle maurrassien. Il est ouvert à tous et est organisé chaque premier mardi du mois.


Renseignements: 06-16-69-74-85.


Aix Café3

 

 

Voir les commentaires

Prénoms: des choix significatifs

24 Septembre 2011, 19:16pm

Publié par AF Provence

   Le footballeur Franck RIBERY et sa femme Wahiba avaient déjà  deux filles appelées de façon exotique Hiziya et Shahinez. Ils viennent d'avoir un fils, né le 16 septembre.
    Il a fallu quelques jours pour connaître le prénom. Il est pour le moins original puisque le bébé va désormais s'appeler SEÏF EL ISLAM, ce qui signifie "le glaive de l'islam".

    En dehors du fait qu'un fils de Kadhafi se prénomme ainsi, ce choix est tout à fait révélateur de la volonté de ce footballeur de rompre avec tout ce qui peut ressembler à la France, à son identité et à ses traditions.

    Devons-nous encore nous préoccuper de ce personnage, d'autant plus que ses prestations sportives, origine de sa popularité, sont quasiment nulles?

  ribery sabre


    En même temps, le 19 septembre, on a  appris à Marseille que le tribunal de grande instance avait accepté deux changements de prénom. Une femme appelée Aïcha a obtenu que ses enfants puissent changer leur état-civil. Mohammed s'appellera désormais Kévin et ce sera Nadia pour Fatima. Ces prénoms à consonance maghrébine avaient été choisis, malgré l'opposition de son épouse, par leur père qui, depuis, a été expulsé du territoire français.

    Aïcha voulait des prénoms européens car, dit son avocate, elle "craignait que ses petits soient enfermés dans un ghetto social et culturel qui ne dit pas son nom". Son désir d'intégration a été jugé suffisamment fondé et important pour emporter la décision.


    Pour les Français, ces deux exemples, entre lesquels il existe un énorme fossé, sont à méditer. Qui est vraiment Français, Franck ou Aïcha?

Voir les commentaires

Affaire Karachi: communiqué du CRAF

23 Septembre 2011, 18:35pm

Publié par AF Provence

COMMUNIQUÉ DU CENTRE ROYALISTE D'ACTION FRANÇAISE


  Perceval noir et blanc  L’affaire de Karachi qui ressort fort opportunément après l’affaire DSK, montre à l’évidence que ceux qui nous dirigent, ainsi que ceux qui voudraient prendre leur place, relèvent de la même culture. Celle du système de corruption qui résulte de la mise en concurrence permanente de l’accès au pouvoir.
    La mise en examen de Nicolas Bazire, ex Bras droit d’Edouard Balladur et proche de Sarkozy, nous donne une impression de « remake » de vieux films déjà vus fort souvent depuis au moins la troisième république.
    Seulement dans cette affaire il y a eu des morts. Il y a des familles qui attendent la vérité.
    Quand celle-ci sortira, si elle sort, on la verra nue, triste et médiocre. Une simple histoire de fric pour alimenter des appétits de pouvoirs. Cela a coûté la vie à ce que la France produit de plus intelligent, de plus performant.
    La république oligarchique peut tuer la fine fleur de notre nation, non par raison d’état mais pour une compétition électorale. Car dans notre système grandiloquent des soi-disant «droits de l’homme», c’est la seule chose qui ait de l’importance.
    L’Action Française appelle tous les Français encore patriotes à rejeter vigoureusement ce système mafieux dont la morale récurrente est « que le plus corrompu l’emporte »
    La France doit se libérer de l’entrave de ses «élites» dégénérées et restaurer le politique dans toute son autorité, son indépendance et sa noblesse.
    Pour cela, un seul mot d’ordre : le Roi à Paris, à bas la république.

Olivier Perceval,
Secrétaire Général

Centre royaliste d'Action française
10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 Paris

www.actionfrancaise.net

Voir les commentaires

1 2 3 > >>