Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'importance du concile de Trente

31 Mai 2013, 06:56am

Publié par AF Provence

Le professeur Henri PRABIS termine sa série de conférences sur


"LES RACINES CHRÉTIENNES DE L'EUROPE"


  samedi 1er juin en évoquant


"LE CONCILE DE TRENTE: RENOUVEAU DE L'EGLISE"


  à 10 h 30, au lycée St Joseph les Maristes

(24 rue Sainte-Victoire, 13006 Marseille)   

http://img822.imageshack.us/img822/4066/calvairededrom.jpg

 

 
  

Voir les commentaires

Photos des exactions commises sur l’ordre de Manuel Valls et communiqué de l’Action française

29 Mai 2013, 07:50am

Publié par AF Provence

Et le lendemain, Hollande célébrait la Résistance aux côtés de Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin... en ordonnant des interpellations arbitraires !

Après la matraque, les rafles.

Chaque année l’Action française rend hommage aux étudiants patriotes qui ont bravé l’interdit de l’occupant allemand, le 11 novembre 1940. C’est toujours avec une certaine émotion que nous imaginons ces étudiants et lycéens, mains nues devant l’envahisseur nazi. Bon nombre d’entre eux étaient d’Action française, et nous avons encore des aînés chez nous pour témoigner de ce premier acte historique de résistance à l’occupant.

Tir de Flashball

Dimanche soir, le 26 mai, c’était aussi et surtout des étudiants et lycéens qui faisaient face aux forces du régime. On est libre de ne pas me croire, mais j’affirme qu’il y a eu plus de blessés le 26 mai 2013 que le 11 novembre 1940.

Valls a lâché les chiens (policiers) sur les Français, comme jadis le gouverneur teuton du « Groß Paris ».

Arrestation d’un manifestant

L’Action française toujours consciente des risques que faisaient courir aux manifestants les grossières provocations policières, a ciblé (avec quelque succès) dans les échauffourées des Invalides, les policiers en civil qui tantôt faisaient mine d’agresser les CRS et tantôt mettaient prestement leurs brassards en sortant les matraques télescopiques pour exfiltrer avec une rare violence des manifestants un peu isolés.

Bilan : 17 interpellations et mises en garde à vue dans les seuls rangs de l’Action française et plusieurs blessés notamment par « flash ball » dont deux grièvement, poignets cassés et côtes fêlées, encore hospitalisés à l’heure où j’écris.

Cela continue, hier, lundi 27 mai 2013, à Buffon des manifestants qui voulaient pacifiquement interpeller Hollande ...venu célébrer la Résistance, un comble !, se sont fait embarquer manu militari par des CRS au seul motif qu’ils portaient sur eux le polo de La Manif Pour Tous. Parmi eux, beaucoup de mères de famille.

Les Kapos de la « Reich-publique » s’affolent, frappent, traquent, raflent.

Le pouvoir rend fou, et, avec leur police, ses détenteurs se croient tout permis. Nos enfants dans les crèches et dans les écoles sont réellement en danger de viol idéologique, demandez à Bertinoti, Vallaud-Belkacem et Peillon, ce qu’ils en disent.

A la violence aveugle d’un pouvoir sectaire aux abois, nous répondrons avec la force tranquille d’un peuple en marche, sûr de la victoire finale.

Olivier Perceval, secrétaire général de l’Action Française

Pour couvrir les frais de justices nombreux, vous pouvez dès à présent envoyer vos réglements au CRAF, 10, rue Croix-des-petits-Champs, 75001 Paris.

Voir les commentaires

La République se meurt, vive le roi !

28 Mai 2013, 20:18pm

Publié par AF Provence

http://www.bvoltaire.fr/media/2013/05/royal.jpg

 

La République se meurt. Depuis plus de trente ans, mus par une mystérieuse pulsion autodestructrice, les gouvernements qui se sont succédé ont entrepris une œuvre de démolition systématique des symboles qui l’ont fondée ou portée depuis deux siècles.

Le bal a commencé avec le tonton de Jarnac en 1981, quand il envoya pointer les successeurs du bourreau Sanson au Pôle emploi de l’époque. Ce n’est pas que je sois un grand partisan de la petite machine de l’ami Guillotin : elle a fait tomber tellement de têtes de mes ancêtres aussi calotins que moi, que, par les temps qui courent, avec une Taubira garde des Sceaux, je préfère savoir la première faucheuse industrielle de l’histoire remisée dans quelque hangar du ministère de la Justice.

Puis Jacques Chirac lui a emboîté le pas en supprimant la conscription, pourtant grande fierté révolutionnaire. Avec la quille pour tous, le premier des présidents corréziens, celui de droite mais néanmoins républicain, porta un nouveau coup aux emblèmes chers aux sans-culottes. Prise par une dextre majorité, la réforme laissa bien perplexes les admirateurs de la Gueuse qui depuis ne savent plus très bien à quel sein de Marianne se vouer.

Même le bon Dieu s’en est mêlé. Le brave petit moulin de Valmy que vous pouvez visiter sur la colline du même nom n’est qu’une pâle copie reconstruite en 2005 ; la tempête de 1999 ayant totalement détruit le pressoir commémoratif de la victoire de Kellermann. La République se meurt, qu’on vous dit, mais personne ne lui avait donné les promesses de l’Eternité.

Ne parlons pas de l’école : si les hussards noirs de la troisième se retournent dans leurs tombes au rythme des réformes abêtissantes que nous imposent les ministres qui se succèdent au 110 rue de Grenelle depuis la réforme Haby, ils doivent aujourd’hui davantage tenir des derviches tourneurs que des soldats de l’escadron de 1793. La laïque enseignera bientôt que la première femen est cette accorte jeune femme peinte par Delacroix pour honorer les Trois Glorieuses. Familles de bon sens, dépêchez-vous, il reste encore quelques places dans les écoles catho qui le redeviennent de plus en plus.

Enfin, et peut-être sera-ce son coup de grâce, le mariage civil, consacré par le décret du 20 septembre 1792 en même temps que toute la gestion de l’état-civil par l’État, est devenu en quelques mois une triste parodie contre-nature de la seule institution dont la parité était de fait.

Cela dit, cela me permettra dans quelques années, quand elle sera en âge de se marier et aura trouvé un prétendant convenable, de conduire ma fille à l’autel devant un jeune prêtre dans une vielle église romane, sans avoir été contraint de passer devant l’officier d’une République moribonde qui vient de perdre son dernier symbole.

La République se meurt, c’est une évidence… Alors, vive le roi !

 

Franck Talleu
Père de famille en colère

(texte publié sur le site http://www.bvoltaire.fr/)

Voir les commentaires

Les royalistes prennent la Bastille

27 Mai 2013, 18:17pm

Publié par AF Provence

Samedi 25 mai, la veille de la grande Manif Pour Tous,l’Action française a repris la Bastille pour dire non à la loi Taubira.

 


Voir les commentaires

En 2013, une fête des mères particulière

26 Mai 2013, 06:03am

Publié par AF Provence

941152 10152871038060010 63532505 n

Voir les commentaires

L'AF sera présente à la manifestation du 26 mai

25 Mai 2013, 08:30am

Publié par AF Provence

L'Action Française appelle ses militants et sympathisants qui participeront à la manifestation de dimanche 26 mai à se rassembler à 14h 30, place Maubert, dans le 5éme arrondissement de Parist, à la sortie du métro Maubert Mutualité.
http://1.bp.blogspot.com/-UV9ofwDI67o/UYac53KB9VI/AAAAAAAAAvs/6YXTq7srR1g/s1600/tract.jpg

Voir les commentaires

Appel du 18 mai

22 Mai 2013, 23:01pm

Publié par AF Provence

http://www.libertepolitique.com/var/afsp/storage/images/nos-actions/argumentaires-politiques/dossiers-thematiques/la-manif-pour-tous-comment-agir/65139-3-fre-FR/La-Manif-pour-tous-Comment-agir_visuel.jpg
A l'aube de ce jour,  18 mai 2013,  la loi dénommée « Mariage pour tous » a été promulguée par le Président de la République.
Cette loi consacre l'abolissement du principe fondamental du mariage homme-femme ; elle implique, par l'adoption plénière pour tous, qu'un enfant peut être prétendument né de deux hommes ou de deux femmes ; elle consacre la loi du genre en dépit du caractère universel des identités sexuelles féminine et masculine. Il s'agit d'un bouleversement majeur de civilisation !
Nous n'avons pas cessé, depuis des mois, d'alerter M. Hollande sur ces enjeux.
Nous sommes profondément heurtés de l'arrogance et du mépris affichés depuis des mois, aussi bien par la Président de la République que par le gouvernement, les parlementaires et le CESE.
Alors qu'ils sont élus par nous, citoyens français, et qu'ils sont censés nous représenter, ils ont totalement ignoré l'opposition de la majorité des Français à cette loi inique.
Dans leur superbe, ils ont aussi ignoré les nombreux corps intermédiaires qui ont exprimé leur opposition, parmi lesquelles l'Union Nationale des Associations Familiales, l'Académie de médecine ou encore l'Académie des Sciences morales et politiques.
Cet abus de pouvoir d'un exécutif aux mains d'un lobby ultra-minoritaire affaiblit les institutions de la 5e République.
Cette loi annoncée comme un progrès pour les homosexuels sera génératrice d'homophobie car elle les fait passer pour responsables du « droit à l'enfant » qu'implique « l'adoption pour tous ».
La loi est aujourd'hui promulguée : le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître? La défaite est-elle définitive ? Non !
Notre mouvement d'opposition, immense lame de fond, ne s'arrêtera pas, tout simplement parce qu'il est né du refus inné, profond, d'une loi fondée sur ce mensonge qui consiste à faire croire qu'un enfant pourrait avoir pour parents deux hommes ou deux femmes.
Contrairement à ce qui est dit - mensonge parmi tant d'autres -, cette loi concerne tous les Français parce que tout être humain, demain, sera susceptible d'être privé d'un père ou d'une mère.
Notre mouvement est l'expression profonde de ce que ressentent un nombre formidable de Français : la succession des générations, l'avenir de l'humanité, ne peut être fondée que sur la reconnaissance de la réalité de l'Homme.
C'est pourquoi, nous, Français, n'accepterons jamais une loi prétendant qu'il puisse y avoir des  générations spontanées !
Nous n'accepterons jamais une loi créant des orphelins de père ou de mère.
Nous n'accepterons jamais les projets de PMA pour tous et de légalisation de la GPA.
Nous n'accepterons jamais que M. Hollande utilise les institutions françaises au profit de l'idéologie du genre, fondement de la loi « mariage pour tous ».
Nous refusons que la politique française soit dictée par un lobby ne représentant même pas l'ensemble des personnes homosexuelles, et encore moins l'ensemble du peuple français.
Nous refusons que la politique française se détourne de l'essentiel : les préoccupations urgentes des citoyens qui, aujourd'hui, font face à une situation économique et sociale dramatique.
Nous défendons le respect de la vraie démocratie : un tel bouleversement de civilisation ne peut se faire en refusant le débat avec l'ensemble du peuple français. Car il est clair que le seul débat dans l'enceinte parlementaire et dans des cercles aussi étroits que le Conseil constitutionnel ne saurait suffire sur un tel sujet.
Dans l'histoire récente, des lois votées et promulguées ont été retirées ou n'ont jamais été appliquées.
Pour que cette loi soit retirée, nous appelons tous les citoyens français à être plus mobilisés que jamais : dimanche 26 mai, la présence de tous est absolument nécessaire. Pas un Français conscient du scandale de cette loi ne peut manquer à l'appel !
Au-delà, nous continuerons sans relâche à défendre le mariage homme-femme, la filiation père-mère-enfant, et les familles, cellules de base de toute société, lieux de solidarité par excellence, sources de toutes les richesses humaines et économiques de la société.
Quoi qu'il arrive la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas : elle est appelée à se renforcer et à se déployer toujours davantage. Elle continuera d'édifier cette digue qui, seule, stoppera la vague des projets mettant à mal les enfants, les parents, les familles, l'éducation des jeunes, c'est-à-dire l'intérêt général, l'avenir de la société, la démocratie, les valeurs de la République française, le respect de l'Homme.
La bataille perdue ce jour ne sera qu'une étape vers la Victoire !
Les générations à venir comptent sur nous.
On ne lâchera rien, jamais, jamais, jamais !
Vive la France !
La Manif Pour Tous

http://2.bp.blogspot.com/-MgPR2bpcxFQ/UX6qIilyznI/AAAAAAAAApQ/KyZzYNpnEGc/s1600/164256_617771591586325_1694078433_n.jpg


La Manif sera divisée en 3 cortèges, qui convergeront vers le centre de Paris depuis les points de départs suivants : 

- Porte Dauphine
- Porte de Saint Cloud
- Place Valhubert (Austerlitz)

Voir les commentaires

DOMINIQUE VENNER N’EST PLUS : COMMUNIQUÉ DE L'AF

21 Mai 2013, 20:06pm

Publié par AF Provence

Lettre d'information du Centre royaliste d'Action française - 21 mai 2013

Nous apprenons à l’instant le décès tragique de Dominique Venner survenu à Notre Dame de Paris. Nous ne connaissons pas les circonstances exactes, mais il semblerait qu’il se soit donné la mort lui même à l’âge de 78 ans devant le maître autel de la cathédrale. Dominique Venner n’était pas d’Action française, et malgré des divergences, il a été notre compagnon de route dans de nombreux combats pour la France et très récemment encore il a apporté sa précieuse contribution à la lutte contre l’institution du mariage Gay avec le Printemps français.

Sa passion et ses talents d'essayiste et d’historien ont permis de rétablir la vérité de nombreuses fois, mettant ainsi à mal le système de société qui nous est imposé et qui est fondé sur le mensonge historique.

L’Action française adresse à sa famille ses condoléances les plus attristées et ses prières au « dieu des cavalcades » afin qu’il repose en paix.

Nous appelons nos militants et sympathisants à se présenter aujourd’hui même devant Notre Dame vers 19 h pour un dernier hommage qu’il convient de rendre à cet homme de grand courage et de conviction.

Olivier Perceval, Secrétaire Général de l’Action Française

Voir les commentaires

CONSEIL CONSTITUTIONNEL : COMMUNIQUÉ DE L’ACTION FRANÇAISE

20 Mai 2013, 13:21pm

Publié par AF Provence

Nous avons perdu une bataille… Du reste il ne pouvait en être autrement. Les obstacles juridiques et administratifs devaient sauter un à un sous la volonté farouche d’un pouvoir illégitime et abusif qui n’est pas aux commandes du pays pour le sortir de la crise, mais pour mettre en application une idéologie prométhéenne, contre nature, comme jadis Lyssenko sous Staline voulait mettre au pas les chromosomes réactionnaires.

http://www.actionfrancaise.net/craf/IMG/jpg/img_5460.jpgLe mariage homosexuel est un nouveau pas vers un totalitarisme qui considère que rien, pas même la nature, est au-dessus de l’État républicain. Ainsi attendons-nous peut-être un jour à voir remise en cause la loi de la gravité universelle ou celle de la poussée d’Archimède. Plus sérieusement, cela devrait nous inquiéter sur les projets en préparation concernant notamment les manipulations génétiques. Un verrou essentiel ayant sauté sur un principe essentiel de la nature humaine, la voie est libre à présent. Nous aurons droit notamment à la Gestation pour autrui et dans notre société mercantile tout le « kit » qui va avec.

Interrogeons-nous aussi sur la toute puissance d’un pouvoir extrêmement minoritaire qui sait son temps compté en cette période de crise, (même pas sûr que notre président normal aille jusqu’au bout de son mandat) et qui est conscient, dans sa soumission servile aux oligarchies bruxelloise et mondialistes libérales-libertaires, que de leur donner cet os « sociétal » à ronger, lui obtiendra des délais supplémentaires pour contraindre la France à des restrictions plus draconiennes, pour payer la dette publique.

Nous avons donc perdu une bataille, mais c’est une victoire à la Pyrrhus du gouvernement, dont l’effet pourrait être plus dévastateur pour son propre camp. Le peuple s’est reconnu, est conscient de sa force et a compris qu’en face, ce n’est pas à un adversaire politique qu’il a à faire, mais à un ennemi sans concession. Dès lors les choses deviennent simples, qu’on ne nous parle plus de pseudo débat démocratique, mais de lutte radicale.

Cette prise de conscience par des Français de plus en plus nombreux de la nécessité de remettre en cause un système entier qui tente de nous faire disparaître parce que nous sommes différents et attachés à nos racines et à nos libertés touche de nombreux courants à droite comme à gauche. C’est une bonne nouvelle. Le rapport de force est en train de se renverser, d’un côté la droite des valeurs et la gauche du travail, qu’on appellera le pays réel, de l’autre les médias, le pouvoir politique et de petits lobbys minoritaires, le tout au service de « l’Empire », qu’on appellera le pays légal.

Nous n’avons pas perdu la guerre qui ne fait que commencer. La grande manif du 26 mai pourrait marquer une étape nouvelle pour le printemps français qui réveille chaque jour notre pays trop longtemps assoupi. L’Action française sera toujours aux côtés des Français Olivier Percevaldans ce combat.

On ne lâche rien…



Olivier Perceval, Secrétaire Général de l’Action française

Voir les commentaires

La loi über alles

19 Mai 2013, 23:01pm

Publié par AF Provence

Sur Boulevard Voltaire, une analyse contre-révolutionnaire que l'Action Française aurait pu signer à 100 %...

----------------------------------------------

Validation du mariage gay : la loi au-dessus de la nature

 

marianne uber alles   La comédie est terminée. Rideau. Le Conseil constitutionnel a tranché dans le sens attendu en validant la totalité de la loi Taubira. Nul n’en sera surpris : il n’est là que pour maîtriser les éventuels écarts de la loi, pas pour s’opposer à la politique générale d’un gouvernement.

    En bref, cette décision ne mériterait aucun commentaire particulier si elle ne comportait un passage hautement intéressant :

    "En ouvrant l’accès à l’institution du mariage aux couples de personnes de même sexe, le législateur a estimé que la différence entre les couples formés d’un homme et d’une femme et les couples de personnes de même sexe ne justifiait plus que ces derniers ne puissent accéder au statut et à la protection juridique attachés au mariage ; qu’il n’appartient pas au Conseil constitutionnel de substituer son appréciation à celle du législateur sur la prise en compte, en matière de mariage, de cette différence de situation."

    Vous avez bien lu : la différence sexuelle ne justifie plus la différence de traitement. C’est valider l’argument d’égalité avancé par les partisans du projet, au mépris du principe élémentaire selon lequel l’égalité de droits ne se conçoit que dans des situations identiques. Première atteinte à l’intelligence.

    Mais surtout, le Conseil constitutionnel réaffirme un principe révolutionnaire : la loi est au dessus de la nature. Ou, formulée différemment, il n’existe aucun principe supérieur à la loi civile. Et, dès lors, il appartient au législateur de définir la totalité du réel.

   Cela signifie que le législateur a, en vertu de la fiction de la volonté générale, le pouvoir de dire le bien et le mal. Il peut définir la réalité. Il s’arroge le pouvoir prométhéen de soumettre la nature à sa loi, de la faire plier sous sa loi. Le législateur a le pouvoir de dire ce qu’est l’union conjugale, et n’est pas tenu par la nature même de cette union.

    En vertu de ce principe, il peut définir ce qu’est la vie, ce qu’est la mort. Il peut appeler homme une femme, et pomme un navet. Il peut décider, demain, que les animaux sont sujets de droits, légaliser le mariage zoophile ou dépénaliser l’inceste, comme il modifierait la loi sur les faillites…

    La loi est l’expression de la volonté générale énonce doctement la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789. Ce n’est pas vrai. La loi est la règle conforme à la réalité naturelle, qui régit les rapports entre les hommes en société. Il existe de nombreuses réalités préexistantes à l’État. La famille et le mariage en font partie. C’est la raison pour laquelle le référendum sur le sujet n’est pas acceptable en principe : il revient à soumettre au vote la définition d’une réalité naturelle.

François Teutsch, le 17 mai 2013

Voir les commentaires

1 2 3 > >>