Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant les élections, le travail peut-il continuer tranquillement?

25 Avril 2012, 23:25pm

Publié par AF Provence

http://www.randomania.fr/wp-content/uploads/2009/08/IMG_2535r.JPG   Sans aucun rapport avec les élections, le premier ministre François Fillon, actuellement en charge de l'écologie, a publié mercredi 18 avril, le décret pris en Conseil d'Etat portant création du Parc National des Calanques. Ce parc, le dixième de France, est le premier à être péri-urbain. En effet, à 89,5% maritime, il s'étend sur 158.100 hectares de sept communes, de Marseille à La Ciotat.

   Pourquoi évoquer cette décision dans un blog d'Action Française? Mais parce que les royalistes sont attachés à la protection de notre héritage naturel et historique qui forme notre identité.

   Or, comme l'écrit Philippe Gallini dans "La Provence":

"L'espace concerné est exceptionnellement riche en terme de biodiversité comme sur le plan historique avec près de 140 espèces animales protégées dont le très rare aigle de Bonelli, 60 espèces marines patrimoniales (mérou, dauphins, tortues, etc.) des espèces végétales endémiques (Ophrus de Marseille, Sabline de Provence, Astragale de Marseille, etc.), mais aussi près de 90 sites archéologiques, à commencer par la monumentale grotte Cosquer, cavité ornée témoin d'une présence humaine très ancienne."

 

   Le système républicain a cependant bien retardé cette création voulue depuis près de vingt ans par le député Guy Teissier, car il a fallu discuter, négocier, louvoyer entre les groupes de pression représentant les divers intérêts (plaisanciers, pêcheurs, résidents, chasseurs, etc). Le résultat est un compromis composé d'un patchwork de règlements à géométrie variable selon les lieux. Ce parc est même le seul où la chasse au petit gibier est autorisé. Ces défauts, typique d'un pays qui manque d'un véritable arbitre, sont bien analysés dans l'article de mlactu.fr, notamment dans la vidéo de Denise Ricard-Maubon, présidente d'un collectif.

   Et pour bien montrer que, en période électorale, les politiciens font flèche de tout bois, François Fillon est venu dès le 19 avril pour une visite inaugurale entouré des seuls hiérarques UMP, négligeant les représentants de la communauté urbaine, du département et de la région, qui ont participé aux travaux préparatoires et auront leur mot à dire dans la gestion du parc, mais ont le défaut d'être socialistes.

   Vive le parc républicain.

Commenter cet article