Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marseille résiste aux barbares

29 Novembre 2012, 21:31pm

Publié par AF Provence

    De nombreux anniversaires peuvent être fêtés en cette année 2012. Nous avons ici évoqué les décès de Léon DAUDET, Charles MAURRAS et Pierre GAXOTTE. Moins connu est l'événement qui s'est déroulé en 412.

    Aujourd'hui, devant tous les dangers qui harcèlent notre société, on pourrait être tenté de tout abandonner, en disant que combattre ne sert à rien devant l'afflux des barbares. Voici seize siècles, le tableau était également très noir.http://www.letempsdypenser.fr/wp-content/uploads/2010/11/invasions.jpg

    Le pouvoir politique s'effritait: l'empire romain s'était scindé en deux et la partie occidentale, officiellement dirigée par Honorius depuis 395, vivait au rythme des usurpations et des soulèvements. Entre 397 et 412, Gildon, Marcus, Gratien, Constantin III, Constant, Jovin, Sebastianus, Attale et Maxime se proclamèrent  tour à tour empereurs.

    Des peuples étrangers s'installaient dans les provinces, d'abord pacifiquement puis de façon violente. Avec la complicité passive des élites romaines, ils s'emparaient de tous les postes importants. Ils imposaient leurs coutumes, sur le mariage ou la nourriture par exemple.

    Le christianisme était menacé par l'hérésie arienne qui avait de grands succès. Des évêques étaient indignes de leurs fonctions comme Lazarus et Heros, nommés à Aix et Arles par Constantin III, usurpateur venu de Bretagne et installé dans la cité arlésienne jusqu'à son exécution par un général romain en 411.

    Les Wisigoths commandés par Alaric saccagèrent Rome en 410. La cour impériale était réfugiée à Ravenne mais l'événement fit sensation. Athaulf, beau-frère d'Alaric, lui succéda en 411, et franchit les Alpes pour installer son peuple en Gaule en demandant l'accord de l'empereur. Cet accord échoua car Athaulf ne voulut pas rendre la princesse romaine Galla Placidia, sœur d'Honorius, qu'il avait enlevée.

http://crdp.ac-bordeaux.fr/cddp40/Espaces/QuiEsTuWisigoth/images/athaulf.jpg   En 412 (certains historiens donnent la date de 413), Athaulf (voir photo ci-contre), à la tête de sa puissante armée wisigothique, dans laquelle se distinguaient les cavaliers archers Taïfales, tenta d'enlever Marseille.

    Les barbares faisaient peur aux Gallo-Romains mais les Marseillais, unanimes, décidèrent de faire face. Le comte Boniface dirigea la résistance. Pour la première fois, les Wisigoths furent repoussés et durent lever le siège après avoir éprouvé des pertes considérables. Athaulf, lui-même, fut grièvement blessé.

    Les années suivantes connurent de nombreuse péripéties. Mais l'essentiel est ici: alors que tout s'écroule, la volonté de quelques-uns peut permettre de s'opposer efficacement à toutes les sortes de barbares.

 

Commenter cet article